Pierre NOËL, illustrateur d’ouvrages et peintre de la Marine a longtemps vécu à Gercy près de Vervins. On lui doit de nombreuses œuvres picturales sur l’histoire de la Thiérache et du Vervinois.

P_Noel_bureau

Pierre Noël, peintre de la marine et thiérachien de cœur

Au cours de randonnées en pays thiérachien avec pour objectif de porter un regard sur le patrimoine de cette contrée : Eglises fortifiées, lavoirs, pigeonniers, châteaux, je rencontre en 1978 un personnage exceptionnel : Pierre NOËL, illustrateur d’ouvrages et peintre de la Marine. Riche d’une culture et de l’héritage de ses racines monarchiques : tradition, rigueur, catholicité, je n’ai su résister à l’envie de fixer sur pellicule photographique cet homme loin des mondanités en son domaine de Gercy, proche de Vervins (Aisne). Il m’accueillera avec simplicité.

En son for intérieur sur fond d’intimité, il m’ouvre son jardin secret et son refuge de facture typiquement thiérachien situé le long de la route Charlemagne [RN2] qui relie la Capitale française à l’Europe du nord. Il m’apparaît attachant et si bien ancré en ce terroir et commune de Gercy ! Son petit coin de paradis lui servira maintes fois de base arrière à réaliser un nombre incalculable de croquis, peintures sur cartons ou bois précieux. Il me confiera qu’il ne supportait pas que l’on nuise à l’environnement. Il laissait faire la nature affectionnant particulièrement son espace arboricole. N’a-t-il pas mis un point d’honneur à peindre “les saules du Grand-Pré” à Gercy ? Il est très affecté lorsqu’il assiste à leur disparition.. Ses carnets de croquis ne le quittaient jamais. Il en avait toujours un qui dépassait de sa poche, le crayon fixé par un élastique. Il travaillait disait-il : “Comme un photographe qui opère avec un grand angulaire !”

Pierre Noël

A ces paysages qu’ils soient de Provence, de Thiérache ou aux quatre points cardinaux se remarque rarement autre chose que des vues très ouvertes. Dans cette façon à concevoir la peinture, aurait-il été influencé par les grands espaces marins sur lesquels il s’est laissé porté ? La Thiérache est un pays de “multiples petits bocages.” Pour entrer dans ces espaces étroits, Pierre Noël ne manquait jamais de gravir un coteau en amont des villages qui font la richesse de notre contrée thiérachienne. Autre trait de caractère, il rejetait tout ce qui n’avait pas fait ses preuves. Lorsqu’il faisait allusion à ses voitures d’occasion, il lançait : “Cette bagnole a fait ses preuves.”

Le temps m’a manqué pour faire la connaissance de ce peintre et illustrateur de revues, de journaux et de livres. Trois ans passe, le 29 octobre 1981 à 78 ans, le poète s’éteint.En héritage, Pierre Noël laissera ses oeuvres picturales à plusieurs musées de la Marine, en particulier à celui du Palais de Chaillot. Ses illustrations empreintes d’un grand réalisme, fidèles dans les moindres détails à l’histoire et aux auteurs, iront à des éditeurs de renom.