Histoire de la Picardie

 Coucy-le-Château-Auffrique – 02380 
1041 hab.

Coucy-le-Château-AuffriqueL’Histoire

Un château fut construit en 920 par les archevêques de Reims. Il fut pris en 928 par le comte de Vermandois, en 943 par le comte de Troyes et fut donné au fils de ce dernier en 994. Enguerrand de Boves fonda et unifia la seigneurie de Coucy en 1078.

Tout comme la fameuse et puissante seigneurie de Guise, les Coucy aspirèrent, un temps, à la couronne de France. Ils détenaient La Fère, Marle, Saint-Gobain.

1367, Enguerrand 7 devient comte de Soissons.
1404, la seigneurie est érigée en duché et se retrouve aux mains de Louis, duc d’Orléans.
Le château est édifié au 13ème, au 14ème Enguerrand 3 fait construire l’enceinte urbaine et dote le château d’un monumental donjon (60 m. de haut, aux murs épais de 7.5 m.).

Cet ensemble fortifié, chef-d’œuvre de l’art militaire médiéval, campé au dessus des vallées de l’Ailette et de l’Oise fut l’une des plus vastes forteresses médiévales d’Europe. L’ensemble est divisé en 3 parties, chacune étant une enceinte indépendante : la ville, la baille (basse-cour) et le château. Cette place forte fut démantelée par Mazarin. En 1856 Viollet-le-Duc la restaure.

En mars 1917 les allemands détruisent la ville. Le donjon et 4 grosses tours sont dynamités. Le site cependant, garde la marque de sa puissance passée et cette beauté médiévale mérite toute notre attention : enceintes fortifiées, remparts avec tours circulaires, porte de Soissons, porte de Laon (remarquable avec voie d’accès coudée), la baille du château, courtine, un corps de garde, un ancien guet et les substructions de la chapelle castrale (12ème), le château flanqué de tours, la salle des preux, ses caves voûtées intactes et les bases de l’ancien donjon.

En été un spectacle médiéval redonne vie au site. A voir également, l’église Saint-Sauveur du 12ème, remaniée aux 13ème et 16ème et restaurée après la première guerre mondiale.

Coucy, meurtri par cette guerre, a conservé de l’occupation allemande une pièce d’artillerie allemande, des tranchées et des blockhaus.

A noter

Auffrique et Nogent s’unirent en une commune unique à la révolution, celle-ci fusionna avec Coucy-le-Château en 1921. A Auffrique, on trouve un petit donjon du 14ème dans le parc du château de Moyembrie. A proximité : le chemin des dames, haut lieu de la ” grande guerre ” et Laon, la montagne couronnée.

En savoir+ sur Coucy-le-Château-Auffrique : https://fr.wikipedia.org/wiki/Coucy-le-Ch%C3%A2teau-Auffrique