Villes & Villages d’Avesnois Thiérache

 Chigny – 02120 
164 habitants

Étymologie

Mr MENNESSON de la Société historique de la Thiérache a donné en 1874 l’origine du nom de la commune.CHIGNY vient du latin CYCNUS transformé par le Roman en CISNE qui signifie CYGNE. Un nom certainement apporté par la proximité de l’Oise qui aurait pu abriter une colonie de ces magnifiques palmipèdes.

Le nom de la commune varie dans le temps:
En 1333 : CISNIS
En 1344 : CHISNIS
En 1532 : CIGNY

Pour Jean-Marie BRAILLON, président “Dèl Franque Innivierchitèie picàrte éd Qhiérache”, le CH est la forme picarde du mot. Toutes ces thèses se retrouvent en parcourant registres de catholicité qui débutent en 1669 suivant le curé et sa compréhension donnent:
* CIGNY * SIGNY * CHINY
La seule modification notable sera à l’époque révolutionnaire avec le nom de CHIGNY SUR OISE. CHIGNY est donc à rapprocher des communes voisines de SIGNY LE PETIT ou SIGNY L’ABBAYE.

Peu de lien avec ses consœurs: * CHIGNY LES ROSES (51)
* CHIGNY LES BOIS (37)
* ST ETIENNE DE CHIGNY (37) * Les bois de CHIGNY prés de * CHIGNY SUR MORGES (Suisse), Chante loup en Brie (77) Ou encore: * CHIGNIN (73) * CHIGNé (49)

L’Histoire

Peu de trace sur l’histoire de Chigny qui de tout temps a appartenu au Duché de Guise. Faut-il remonter au 11e siècle pour s’approprier une histoire avec Arnulf de CHIGNY? Celui-ci est né vers 1035, il est Comte de Namur (Hainaut Belge) et décède en 1106. Son fils Othon de CHIGNY né vers 1060 prend sa succession et meurt le 28/11/1125. La lignée continue avec Louis de CHIGNY né le 11/08/1191 à Belgrade en Serbie qui épouse Mathilde d’AVESNES fille de Jacques d’AVESNES Seigneur de Guise et de Alix de GUISE, héritière de Lesquielles. Une accointance étrange qui ferait rattacher la famille de CHIGNY avec notre petit village. D’autant plus que le Comte de Namur lors du décès de son beau-père (Jacques d’Avesnes) revendiqua la possession des Terres de la Seigneurie de Guise, certainement pour les rattacher aux siennes de Chigny. Un compromis se fit avec son beau-frèreà qui il abandonna la Seigneurie de Guise et céda certainement ses Terres de Chigny qui furent définitivement rattachées à Guise. Gardons en pensée que chaque paroisse et terres étaient rattachées en Seigneurie qui se transmettaient par mariage.

Nous trouverons une trace officielle de l’existence du village en octobre 1335 lorsque Gui de CHATILLON, beau frère du Roi de France et Seigneur de Guise offrit à toutes les paroisses de sa Seigneurie de grandes offrandes en remerciement de sa guérison. Ainsi, WILBERT, curé de Chigny et Crupilly fit dire une messe hebdomadaire pour ce Seigneur. En 1583 les habitants de Chigny charient à la corvée, avec ceux de Malzy et Crupilly, huit chênes depuis la forêt d’Epaissenoux jusqu’à Guise pour renforcer les fortifications de la ville qui se préparent à être assiégée par les Espagnols et Ligueurs.

Le 7 juin 1790 après l’élection pour désigner le chef-lieu du District, Vervins remporte le suffrage par 70 voix contre 60 ; le doute sur la légalité du scrutin s’installe et les Vervinois appellent aux armes. Les habitants de Chigny se rallient en armes à ceux de Guise, mais une intervention des hussards empêchera le conflit. En signe de reconnaissance les Guisiens offrirent en grande quantité du pain, des fromages et de la bière.

Norbert Quint
norbert.quint@wanadoo.fr